Comment assembler un séparateur à part entière à partir de déchets inutiles

Avec la fin de l'été, pour de nombreux habitants des zones rurales, la question de la récolte de bois de chauffage pour l'hiver devient pertinente. Le moyen principal d’éliminer les cales est d’utiliser un couperet ordinaire. Le processus est très laborieux et prend beaucoup de temps. Simplifier considérablement permet un appareil spécial - fendeuse à bois.

Une fendeuse à bois faite maison avec un entraînement mécanique ou hydraulique est assez difficile à fabriquer. Dans le même temps, un appareil à main peut être rapidement assemblé à partir de déchets métalliques ordinaires. L'utilisation d'un tel objet aidera à réduire considérablement l'activité physique lors de la coupe du bois et à augmenter la productivité du travail.

La conception d'une fendeuse à bois manuelle est un bâti ou un cadre monté verticalement sur lequel des butées sont prévues pour les cales. La coupe du bois de chauffage est effectuée par un long levier avec une lame spéciale. Une extrémité du levier est fixée au sommet du rack par un joint pivotant. L'autre extrémité du levier a une poignée.

D'abord faire des arrêts en gradins. Leur matériau consistera en deux parties d'un coin en métal, d'une largeur de 40 à 50 mm et d'une longueur de 50 cm, après les avoir éloignées des bords du coin d'environ 10 cm, le marquer sous la forme d'un peigne. La hauteur de sa dent doit être de 5 cm et la largeur de 3 à 4 cm, le deuxième coin du coin étant délimité de la même manière.

Après avoir serré un morceau de coin dans un étau, découpez les dents du peigne à l'aide d'un moulin. Ensuite, dans un coin de la même largeur, deux autres pièces de 10 cm sont découpées. Ils sont soudés entre de longues sections du coin. Ainsi, une emphase est obtenue pour les cales.

Une lame de fendeuse à bois est fabriquée à partir d’un vieux ressort de voiture. La meilleure partie provient d'une voiture de tourisme. On y coupe une longueur de 35 à 40 cm. Un manchon pour joint pivotant est spécialement soudé sur un tour à l'une des extrémités. Si cela n’est pas possible, vous pouvez utiliser un morceau de tuyau rond à paroi épaisse.

La longueur de la manche doit correspondre à la distance entre les coins du peigne. Des trous y sont percés et, à l’aide d’un boulon et d’un écrou, fixent la lame séparatrice de façon mobile. Pour plus de commodité, vous devrez rallonger le manche de la lame. Pour ce faire, prenez un tuyau rond d'un diamètre de 25 à 32 mm de la longueur requise. Ensuite, dans l’un de ses bords, faites une section longitudinale de 5 à 7 cm de long dans laquelle la lame est installée et échaudée.

La structure résultante est soudée à un tuyau ou à un cadre mobile enfoui dans le sol et le travail est démarré. Pour ce faire, le bord inférieur des cales repose sur le peigne et se fend avec une lame traversant le levier.

Laissez Vos Commentaires